L’Internet des objets, un grand bouleversement du monde des TI en devenir


Que ce soit pour l’avenir de l’informatique, la formation, les métiers, l’accès à l’information, la sécurité et nos modes de vie, l’Internet des objets est sans aucun doute un grand bouleversement.

Le « Machine to machine » (M2M) n’est pas nouveau! Petit retour en arrière…

  • 1845 : En Russie, premiers circuits de transmission de données (entre le Palais d’Hiver du Tsar et son quartier général des armées). Ce sont les débuts de la télémétrie.
  • 1934 : À Chicago, première présentation d’un modèle de domotique lors de la « Century of Progress Fair »
  • 1973 : IBM réalise les premiers ordinateurs capables de contrôler 128 caisses enregistreuses (IBM 3650 et 3660 store systems)
  • 1989 : premier système de télémédecine opérable par les lignes de téléphonie standard lancé par medPhone Corporation. 1 an après le système fonctionne via des lignes de téléphonie sans fil.

Début 1990, démarrage du concept M2M :

  • En 1995, Siemens introduit le premier module cellulaire dans une flotte de camions
  • 2000 : Premier projet commercial de « Smart Grid » en Italie : un réseau de plusieurs millions de maisons connectées via des lignes de communication à  faible  bande passante pour une gestion à distance des compteurs électriques
  • 2008 : 39 millions de télé-compteurs installés en Europe

2011 voit l’avènement du concept de l’Internet des objets (IdO/IoT) : le marché est évalué alors à 44 milliards de $.

2014 : l’Internet des Objets, « l’Internet of Everything » (IoE) est considéré comme le point focal des stratégies commerciales et industrielles de toutes les grandes compagnies, que ce soit IBM, Oracle, Microsoft, Apple, Google, Samsung, CISCO, Intel, GE et bien d’autres. Tous les secteurs d’activités industriels et économiques sont considérés : la santé, l’automobile, l’énergie, l’agriculture, la domotique, le commerce de détail, la ville, etc.

Dorénavant, l’Internet des Objets est considéré comme la nouvelle grande plateforme informatique même si de nombreux projets, notamment grand public, vont avorter. En fait, ce phénomène est déjà considéré comme l’opportunité de créer les fondations d’une nouvelle vague informatique, et probablement la mort de l’Internet, tel que nous le connaissons aujourd’hui!

Quels sont les chiffres?

Une statistique stupéfiante du groupe d’analyse IBSG de Cisco (Internet Business Solutions Group) qui concerne l’augmentation du nombre de dispositifs qui se connectent à Internet. En 2010 il y avait 12,5 milliards de dispositifs, en 2015, il y en aura 25 milliards, et en 2020, ce nombre sera passé à 50 milliards. Soient les défis de communication, de flux de données et de leurs traitements, et de la capacité à conserver une fluidité des connexions entre les objets et les systèmes et d’assurer la capacité d’améliorer l’innovation, la productivité, l’efficacité et l’expérience du client. Si nous considérons les enjeux économiques en présence, nous pouvons avoir une meilleure compréhension de l’impact de l’Internet des objets et de chaque chose.

Selon Cisco, qui a réalisé une étude en 2013 auprès de 7500 professionnels des TI et d’affaires autant du secteur privé que public, on estime au Canada à 400 milliards de dollars les enjeux économiques de l’IoT/IoE, c’est-à-dire la combinaison de hausse de revenus et de réduction des coûts qui seront créées dans les entreprises et les industries pour les 10 prochaines années. Cinq principaux facteurs alimentent en les enjeux économiques :

  1. Utilisation des actifs (réduction des coûts)
  2. Productivité du personnel (meilleure efficacité du travail)
  3. Chaîne d’approvisionnement et logistique (élimination des pertes)
  4. Expérience du client (nouveaux clients)
  5. Innovation (réduction du temps de mise en marché)

Pour 2013, toujours selon Cisco, on estime la valeur à 57 milliards $, et ces cinq facteurs totalisent environ 30 milliards $, ce qui laisse au Canada un grand fossé à combler avant que nous puissions tirer entièrement parti des débouchés qu’offre l’IoT/IoE.

L’IoT/IoE : la clé à l’innovation et à la création de valeur!

L’innovation permet de créer de nouveaux produits, de nouveaux processus, de nouveaux marché et de nouvelles façons de  faire les choses… autrement! L’innovation est le moyen de rendre plus dynamique une économie, de créer de la valeur et dans une dynamique de croissance l’innovation est un facteur important de productivité et de génération de croissance. Outre les industries, le commerce de détails, les secteurs manufacturiers, la domotique et autres, l’Internet des Objets apporte de la valeur pour :

  • Les municipalités : en économie de coûts d’exploitation des infrastructures (bâtiments, routes, ponts, etc.), en économie des coûts énergétiques (gaz, électricité, eau), en revenus attribuables au stationnement intelligent, par ex.
  • Les gouvernements : par la mise en place de solutions pour soutenir des processus de gestion révisés, pour la gestion des transports, la sécurité, le télétravail, etc.

Si les défis sont donc bien de considérer cette capacité de l’Internet des Objets dans la création de valeur d’affaires, ils sont aussi dans la gestion des données et du « Big Data ».

La donnée va chambouler les infrastructures des TI et la façon de concevoir nos systèmes d’information

En effet,  chaque jour qui passe et cela de façon exponentielle, une entreprise crée des chiffres et de la donnée. Chaque achat, chaque vente, chaque opération réalisée par les équipes métier produisent de l’information qu’il faut gérer. Chaque consommateur qui achète, chaque internaute qui discute, chaque échange sur les réseaux produisent de l’information. De l’information structurée et non-structurée. Et ces données sont une grande source de création de valeur quand elles sont utilisées. Amazon, eBay, notamment, ont su très rapidement utiliser les données recueillies pour améliorer l’expérience utilisateur/client.

Aujourd’hui avec le nombre de données transmises chaque jour sur les réseaux mondiaux, les seuls systèmes de type mainframe et outils décisionnels ne suffisent plus à gérer les flux de données et en permettre l’utilisation. Les entreprises ont besoin de faire face à un gros volume de données, un grande valeur générée par ces données et une nécessité de vélocité dans l’utilisation de ces données. Tels sont les enjeux du Big Data et de nos systèmes d’information et TI qui doivent intégrer ces capacités d’élasticité, de stockage, de traitement en temps réel de l’information, de leur exploitation et partage avec les diverses parties intéressées.

La donnée va être au centre du bouleversements des TI : gouvernance, infrastructure, outils, logiciels, expertises, métiers. Nous sommes sans doute à l’aube d’une nouvelle révolution technique!

Publicités

Une réflexion sur “ L’Internet des objets, un grand bouleversement du monde des TI en devenir ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s